10 conseils pour bien se préparer

Parlez de votre projet à votre famille et à votre entourage. Demandez à quelqu'un de proche de vous soutenir activement tout au long du processus.
Certains médicaments augmentent les chances de succès. Demandez conseil à votre cabinet médical ou à votre pharmacie concernant les médicaments disponibles pour favoriser la désaccoutumance au tabac. Vous trouverez aussi ici des informations concernant les médicaments disponibles.
Observez votre propre comportement de fumeur et avant d'allumer une cigarette, écrivez ce que vous faites exactement, dans quel état d'esprit vous vous trouvez, quelle importance cette cigarette a pour vous à ce moment précis. Pour ce faire, vous pouvez télécharger la fiche d’auto-contrôle.
Réfléchissez aux activités qui peuvent remplacer une cigarette et vous éviter des tentations.
Notez vos raisons personnelles pour et contre la cigarette. Tenez régulièrement cette liste à jour.
Consignez vos habitudes en matière de fumée et essayez chaque jour de repousser le moment où vous allumez la première cigarette. Renoncez quelquefois à une cigarette «superflue»; vous commencerez ainsi à réduire votre consommation.
Quand vous avez envie d'une cigarette, obligez-vous à patienter trois minutes. Peut-être arriverez-vous bientôt à gagner plusieurs fois trois minutes par jour.
Pour éviter d’allumer machinalement une cigarette, ne gardez sur vous ou à proximité ni allumettes ni briquet. Le fait de chercher du feu vous fera prendre conscience que vous êtes sur le point d'allumer une cigarette.
Pour franchir les premières étapes - les plus difficiles - il est plus agréable d'être accompagné d'une personne qui veut aussi arrêter de fumer ou qui vous apportera un solide soutien moral.
Respectez le jour fixé pour arrêter de fumer et prévenez votre entourage de votre décision.

 

Après le sevrage

• Accordez une grande importance au jour où vous arrêtez de fumer. Organisez-vous de manière à ne pas pouvoir trouver d’excuse pour ne pas y arriver.

• Jetez toutes les cigarettes qui vous restent, ainsi que tout ce que vous utilisez pour fumer (briquets, cendriers, etc.).

• Evitez les endroits et les situations où la tentation de fumer risque d’être trop forte.

• Veillez à rester dans un environnement sans fumée: au travail, chez vous, dans le cadre de vos loisirs.

• Sachez trouver des diversions pendant les premiers jours sans cigarettes. Faites tout pour éloigner la cigarette de vos pensées et de vos mains: mâchez des chewing-gums sans sucre, jouez avec un crayon…

• Régulièrement, pensez à respirer profondément pour vous détendre. Apprenez à gérer le stress sans fumer.

• Faites de l’exercice…

• Récompensez systématiquement vos efforts. Vous pouvez transformer l’argent économisé sur les cigarettes en une prime pour votre abstinence.

• Faites attention à la troisième semaine, pendant laquelle les anciens fumeurs et fumeuses connaissent parfois une crise et des difficultés plus importantes que pendant les deux premières semaines.

• Quand vous aurez fumé votre dernière cigarette, soyez ferme: la cigarette, c’est fini pour vous, et définitivement! A éviter absolument: la première cigarette que vous pourriez prendre après avoir arrêté de fumer. Soyez particulièrement vigilants si vous côtoyez des fumeurs ou vous trouvez dans un état de stress.

• Si vous rechutez, ne baissez pas les bras! Au contraire, fixez tout de suite le nouveau jour où vous allez arrêter de fumer, si possible dès le lendemain.

• Si vous manquez encore d’assurance en tant que non-fumeur (non-fumeuse) ou craignez de rechuter, n’hésitez pas à demander le soutien d’une personne spécialisée ou à appeler la Ligne stop-tabac 0848 000 181.